Le diable m'a fait faire la fin expliquée – / Film

The Devil Made Me Do It Ending Explained

Le diable m'a fait faire la fin expliquée

La conjuration : le diable m'a fait le faire est maintenant en salles et en streaming sur HBO Max. Comme les deux précédents principaux Prestidigitation des films avant, Le diable me l'a fait faire est censé être basé sur une histoire vraie. Mais juste comment vrai est Le diable me l'a fait faire?

Comme vous pouvez probablement le deviner en regardant le film, pas vraiment ! Il y a beaucoup de libertés prises, toutes au nom de l'élaboration d'un film passionnant. Mais la vérité se cache toujours à la périphérie, et pour parler de la fin, nous devrons creuser dans les détails. Les spoilers suivent.

La conjuration du diable m'a fait faire une histoire vraie

Un exorcisme

L'incident incitatif qui La conjuration : le diable m'a fait le faire en mouvement est un exorcisme qui mène finalement à un meurtre commis par Arne Johnson (joué par Ruairi O'Connor). Au début du film, Arne est présent lors de l'exorcisme du jeune David Glatzel (Julien Hilliard), le petit frère de la petite amie d'Arne, Debbie (Sarah Catherine Crochet). Lorsque l'exorcisme tourne mal, Arne demande au démon qui possède le garçon de quitter David et d'entrer en lui à la place.

Et selon l'histoire vraie, cela s'est vraiment produit. Maintenant, je ne dis pas que David Glatzel était vraiment possédé par un démon. Mais lui et sa famille pensaient qu'il l'était – tout comme Ed et Lorraine Warren, les intrépides enquêteurs paranormaux joués dans la franchise par Patrick Wilson et Vera Farmiga. Le vrai Arne Johnson était vraiment à l'exorcisme, et il a vraiment semblé narguer le démon pour le posséder à la place de David.

"Johnson s'est levé et a crié au démon:" Entrez en moi, je vais vous combattre, entrez en moi "", a déclaré la vraie Lorraine Warren dans une interview.

Le diable l'a obligé à le faire ?

Dans le film, peu de temps après l'exorcisme, Arne fait l'expérience de visions démoniaques. Confus, désemparé et apparemment possédé, Arne poignarde son propriétaire Bruno (Ronnie Gene Blevins) à mort, puis est retrouvé errant sur le bord de la route, couvert de sang, confus au sujet de ce qui s'est passé.

Cela aussi est basé sur des faits. Le vrai Arne Johnson a vraiment tué son propriétaire, bien que dans la vraie vie, le nom du propriétaire était Alan Bono. Le diable me l'a fait faire change certaines des circonstances de la scène du meurtre. Dans le film, seuls Arne et Debbie sont présents sur les lieux du crime. Dans la vraie vie, plus de gens là-bas, y compris la sœur d'Arne, Wanda, et la cousine de Debbie, Mary, âgée de neuf ans. Le film montre le propriétaire agissant ivre et même un peu antagoniste, et cela aussi est basé sur la vérité. Selon l'histoire officielle, Bono s'est saoulé au cours de la journée et à un moment donné, il a attrapé Mary par le poignet et a "refusé de lâcher prise". Cela a mis Arne en colère, qui a affronté Bono. La confrontation a culminé avec Arne qui « grognait comme un animal » et poignardait Bono à plusieurs reprises. Bono est mort peu de temps après.

Le film donne l'impression que le meurtre est le premier cas d'Arne affichant soudainement un comportement «démoniaque», mais dans la vraie vie, Arne avait agi de manière étrange avant cela. "(Il) entrerait en transe", a déclaré Debbie. « Il grognait et disait qu'il avait vu la bête. Plus tard, il n'en gardera aucun souvenir. C'était comme David.

"La vraie victime s'appelait Bono, et nous avons changé son nom en Bruno, parce que nous voulions prendre des libertés ici", a déclaré le réalisateur. Michel Chaves m'a dit. «Il y avait des choses qui faisaient en fait que (la victime) avait l'air très mal, des choses qu'il avait faites ce jour-là qui n'avaient tout simplement pas l'air bien. Et c'était difficile d'enfiler cette aiguille, parce qu'Arne l'a assassiné. Arne s'est suicidé. Et il était important que nous ne voulions pas faire (la victime) passer pour un méchant, car il aurait été très facile pour nous de nous raconter l'histoire franche, mais cela (pourrait) le faire passer pour un méchant, et puis ça commence presque à justifier (le) meurtre. Et nous ne voulions pas aller dans cette direction… Il y avait donc un degré de responsabilité que je pense important.

Non coupable en raison de possession démoniaque

Lorsque Arne est jugé pour le meurtre, son avocat plaide non coupable pour cause de possession démoniaque. On nous dit que ce genre de plaidoyer n'avait jamais été utilisé dans une salle d'audience américaine. Encore une fois, cela est basé sur des faits – bien qu'une fois encore, les faits aient été réorganisés. Le plaidoyer de possession démoniaque est introduit au début du film, puis nous passons la majeure partie de l'histoire en dehors du tribunal, alors qu'Ed et Lorraine tentent d'aller au fond de ce mystère effrayant. Ils découvrent bientôt qu'une femme connue sous le nom de L'Occultiste (Eugénie Bondurant) maudit les Glatzels et Arne, et c'est ainsi que toute cette possession a commencé. Je n'ai probablement pas besoin de vous dire que cette partie de l'histoire est complètement inventée – il n'y avait pas d'occultiste maléfique qui rôdait et causait tout ce mal.

Quant au plaidoyer de possession démoniaque, cela s'est vraiment produit, et cela a vraiment déclenché une frénésie médiatique. Cependant, le film donne l'impression que le plaidoyer de possession démoniaque était un gros problème au procès, mais ce n'est pas tout à fait exact. Dans la vraie vie, lorsque l'avocat de Johnson, Martin Minnella (l'avocat a été changé en personnage féminin pour le film) a plaidé pour possession démoniaque, le juge président, Robert Callahan, "a fait valoir qu'une telle défense ne pourrait jamais exister devant un tribunal en raison de au manque de preuves et qu'il serait « irrélatif et non scientifique » d'autoriser des témoignages connexes. » En conséquence, le jury n'était pas "légalement autorisé à considérer la possession démoniaque comme une explication valable du meurtre". Dans cet esprit, l'avocat d'Arne a changé le plaidoyer en légitime défense – quelque chose que le film n'évoque pas du tout.

La conjuration du diable m'a fait faire la fin expliquée

Après qu'Ed et Lorraine aient vaincu l'Occultiste, Arne finit par être reconnu coupable d'homicide involontaire. Les cartes de titre nous disent qu'il n'a purgé que cinq ans de sa peine et qu'il a ensuite épousé Debbie. Ces détails sont vrais. Arne a été condamné à 10-20 ans de prison et n'a purgé que cinq ans avant d'être libéré. Et pendant qu'il était en prison, Arne a vraiment épousé Debbie. Les vrais Arne et Debbie ont été interviewés par le scénariste David Leslie Johnson-McGoldrick pendant l'écriture du scénario. Arne et Debbie sont restés mariés jusqu'à la mort récente de Debbie d'un cancer.

Alors qu'Arne et Debbie ont maintenu leur histoire de possession démoniaque, leurs proches ne sont pas aussi favorables. Le vrai David Glatzel ne voudrait "rien à voir avec les rumeurs qui ont tourmenté leur passé", et le frère de David et Debbie, Carl, a déclaré publiquement qu'il pensait que toute l'histoire de possession démoniaque était un non-sens. "C'est pourquoi j'ai quitté le Connecticut", a déclaré Carl dans une récente interview. "Je n'ai jamais cru aux conneries."

Articles sympas du Web :