Stacy L. Smith, Ph.D., sera le conférencier principal du deuxième symposium annuel d'Ebert sur la création d'un écosystème inclusif pour le cinéma et les médias | Journal de Chaz

Stacy L. Smith, Ph.D., sera le conférencier principal du deuxième symposium annuel d'Ebert sur la création d'un écosystème inclusif pour le cinéma et les médias | Journal de Chaz

Primaire img 6015

par
Chaz Ebert

6 septembre 2019
|

Nous aimerions vous inviter au deuxième symposium Chaz et Roger Ebert sur le campus de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign, le 27 septembre. L'inclusion et la diversité dans le cinéma et les médias seront au centre des préoccupations. Il s’agit d’un événement parrainé conjointement par le College of Media et son doyen, Tracy Sulkin. Le colloque, nommé en partie en l'honneur de mon défunt mari, le critique de cinéma Roger Ebert, réunira des universitaires, des journalistes, des responsables de la publicité et des experts du cinéma et des médias, abordant le présent et l'avenir de la diversité dans les domaines du film, du journalisme, de la publicité et de la communication. La vision de Roger du cinéma en tant qu’outil permettant de générer de l’empathie chez les hommes, les femmes, les races, les âges, les classes ou d’autres circonstances était notre point de départ. Favoriser l'empathie "est la chose la plus noble que puissent faire les bons films", a-t-il déclaré. Et ce sujet est une extension de cette idée. Je suis fermement convaincu que l'inclusion et la diversité affectent non seulement notre vision du monde, mais aussi la façon dont nous commençons à le guérir. Ce symposium fait donc suite à notre premier événement de l’année dernière intitulé «L’empathie pour l’univers». Nous sommes très chanceux de pouvoir compter sur un panel très talentueux d’invités de diverses disciplines.

Publicité

La conférencière principale sera la Dre Stacy L. Smith, fondatrice et directrice de la Annenberg Inclusion Initiative de l'Université de Californie du Sud, un groupe de réflexion mondial qui étudie les inégalités dans le divertissement. Les recherches de Smith portent sur l’inclusion liée au genre, à la race, à l’origine ethnique, à l’orientation sexuelle et au handicap dans les films, la télévision, les plateformes numériques, l’industrie de la musique et la critique cinématographique. LA Weekly a désigné Smith comme la personne la plus influente à Los Angeles en 2015 et le Hollywood Reporter l'a nommée l'une des 50 agents du changement en 2019. Elle a parlé de ses recherches sur les femmes et les filles dans le film lors d'une conférence TED 2016.

Le symposium intitulé "Créer un écosystème de cinéma et de médias inclusif" s'ouvrira à 9 heures à l'hôtel I-Hotel, situé au 1900 S. First Street, à Champaign. L'événement d'une journée est gratuit et ouvert au public, bien que les inscriptions soient fortement encouragées à réserver une place pour une sélection de tables rondes.

En plus du Dr Smith, nous avons la chance d’avoir le Dr Nate Kohn, Gordon Quinn, Samantha Sheppard, Allyson Nadia Field, Adrianne Smith, Lincoln Stephens, Julie Turnock, Cáel Keegan, Brian Johnson, Dr Janice Marie Collins, Abrar Al- Heeti, Ben Holden, Jason Chambers, Shazzia Khan, Ericka Riggs et d’autres invités seront nommés plus tard. (Voir le bios ci-dessous).

Nous parrainons également une expérience de réalité virtuelle pour vous aider à vous mettre dans la peau d’un autre pour un voyage empathique viscéral. L'inscription commence le 6 septembre, inscrivez-vous ici.

PANELLISTES:

Chaz Ebert, animateur et organisateur

Chaz Ebert est le PDG de Ebert Digital LLC, qui publie le site de critiques de films, RogerEbert.com. Elle produit également des films et des films pour Ebert Productions et dirige le Festival du film Ebertfest, qui fête ses 20 ans, et attribue le prix humanitaire Ebert aux réalisateurs qui exposent une vision du monde exceptionnellement compatissante. Ses intérêts civiques incluent des programmes pour aider à briser le plafond de verre des femmes et des personnes de couleur et à dispenser un enseignement et des activités artistiques aux femmes, aux enfants et aux familles. Par le biais de la Fondation Roger et Chaz Ebert, elle octroie des subventions pour soutenir des projets ayant de solides thèmes de justice sociale et encadre des écrivains, des cinéastes et des technologues émergents ayant pour vision globale d'encourager l'empathie, la gentillesse, la compassion et le pardon. En tant qu'avocate, elle a été nommée avocate de l'année par la Constitutional Rights Foundation. Elle est administratrice à vie de l'Art Institute et siège aux conseils d'administration de la Fondation de la bibliothèque Abraham Lincoln, du Lyric Opera, du Shirley Ryan Ability Centre et de After School. Ça compte. Elle est également membre de l'Alliance of Women's Film Journalists, de la Chicago Film Critics Association et de l'Afro-American Film Critics Association.

Publicité

Nate Kohn, hôte et organisateur

Le Dr Nate Kohn est professeur à l'Université de Géorgie, directeur associé des prix George Foster Peabody, directeur du festival du film de Roger Ebert, directeur du programme d'écriture de scénario du MFA de l'Université de Géorgie et producteur primé. Dr. Kohn a produit Zulu Dawn avec Burt Lancaster et Peter O’Toole; le long métrage indépendant "Somebodies", créé à Sundance (2006); "Rain", le premier long métrage autochtone des Bahamas présenté à Toronto (2007) et à Showtime (2010); le long métrage "Bottleworld" (2010); il a été producteur exécutif de la série télévisée BET "Somebodies" (2008); il a été producteur du long métrage documentaire "Bayou Maharajah" présenté au Festival SXSW (2013); il a produit le court métrage documentaire "Ebertfest 2012", lauréat d'un Emmy Award; et il a été producteur exécutif des 73e, 74e et 75e promotions annuelles des Peabody Awards pour PivotTV / Participant Media (2014, 2015 et 2016). Il a fait partie de jurys et de scénaristes mentors aux festivals internationaux du film à Atlanta, à Hawaii, au Kerala et aux Bahamas. Il est l'auteur de nombreux articles scientifiques et du livre Pursuing Hollywood: Seduction, Obsession, Dread (AltaMira Press, 2006).

Dr. Stacy L. Smith, conférencière principale

Stacy L. Smith, Ph.D. est fondateur et directeur de l'USC Annenberg Inclusion Initiative (AII), principal groupe de réflexion mondial qui étudie l'inégalité dans le divertissement. Les recherches novatrices de M. Smith portent sur l’inclusion (par exemple, sexe, race / ethnie, communauté LGBT, personnes handicapées et santé mentale) dans les plateformes cinématographiques, télévisuelles et numériques, dans l’industrie de la musique et dans la critique cinématographique. Au-delà de la recherche, M. Smith propose des solutions convaincantes et innovantes pour lutter contre les inégalités dans le divertissement. Récemment, en partenariat avec TIME’S UP, Tessa Thompson et d’autres, elle a lancé le # 4percentchallenge. Elle est l'auteur de plus de 100 articles, chapitres de livres et rapports, et est régulièrement publiée dans des organes de presse populaires tels que le New York Times, le Los Angeles Times, CBS This Morning, NPR et bien d'autres. LA Weekly a désigné le Dr Smith comme étant la personne la plus influente à Los Angeles en 2015. Il siège au groupe de travail de la Recording Academy sur la diversité et l'inclusion à la suite de la publication de la première étude de l'Annenberg Inclusion Initiative sur l'industrie de la musique et est membre du comité exécutif. de Elle est la musique. LA Weekly a désigné le Dr Smith comme étant la personne la plus influente à Los Angeles en 2015. Elle est apparue sur la liste des femmes dans la musique 2018 du Billboard et a été classée parmi les 50 agents du changement du Hollywood Reporter en 2019.

Julie Turnock, modératrice de la diversité dans le cinéma

Julie Turnock est professeure agrégée et chef de département par intérim des études sur les médias et le cinéma à l'Université de l'Illinois.

Elle a obtenu son doctorat dans les études sur les médias et le cinéma à l'Université de Chicago en 2008; une maîtrise en cinéma et télévision de l'Université d'Amsterdam en 2001; une maîtrise en histoire de l'art de l'Université d'Indiana en 1998; et un B.S. en langues modernes à l’Université de Georgetown en 1993.

Ses spécialités sont l'histoire du cinéma, les effets spéciaux, l'esthétique des médias et l'introduction à l'analyse de film.

Publicité

Allyson Nadia Field, panéliste sur la diversité dans le film

Allyson Nadia Field est professeure associée en études du cinéma et des médias à l'Université de Chicago. L’étude de Field porte sur le fonctionnement de la race et la représentation dans des contextes interdisciplinaires entourant le cinéma. Ses recherches portent sur le cinéma afro-américain, à la fois le cinéma de l'ère silencieuse et des pratiques cinématographiques plus contemporaines. Deux grandes questions théoriques unissent la réflexion: comment le film et les médias visuels façonnent-ils la perception de la race et de l'ethnicité et comment ces médias ont-ils été perpétuer ou remettre en question les inégalités sociales. Son travail est basé sur une recherche archivistique soutenue, intégrant ce matériau aux préoccupations liées à la forme du film, à la théorie des médias et à des questions culturelles plus vastes de représentation. Elle est l'auteur de Uplift Cinema: l'émergence du film afro-américain et la possibilité d'une modernité noire (Duke University Press, 2015). Field est également, avec Marsha Gordon, co-éditeur de Screening Race dans le film américain non théâtral (Duke University Press, 2019) et avec Jan-Christopher Horak et Jacqueline Stewart, co-éditeur de LA Rebellion: Créer un nouveau cinéma noir California Press, 2015). Son projet de livre actuel, intitulé provisoirement Minstrelsy-Vaudeville-Cinéma: Culture populaire américaine et performances racialisées dans les premiers films, cherche à recadrer l'histoire du film américain à travers le prisme de la performance racialisée, retraçant l'évolution des tropes, des thèmes et des pratiques scène de vaudeville et écran de cinéma. Ce faisant, il tente de rendre lisible le fonctionnement des formes de ménestrels au sein du cinéma américain, de comprendre sa complexité.
négociations raciales dans un ordre social en mutation rapide, et explorer les moments de résistance créative à son
représentations déshumanisantes d’Afro-Américains. À l'appui de ce projet, Field a été nommée boursière 2019 du film Academy par l'Académie des arts et des sciences du cinéma.

Cáel M. Keegan, panéliste sur la diversité dans le cinéma

Cáel M. Keegan est professeur adjoint en études sur les femmes, le genre et la sexualité et en études intégratives, religieuses et interculturelles à la Grand Valley State University. Keegan a terminé un doctorat en études américaines à l'Université de Buffalo. Ses recherches portent sur la culture populaire queer et transgenre, en mettant l'accent sur la manière dont les formes des médias expriment la sensation queer / transgenre. Keegan est l'auteur du livre Lana et Lilly Wachowski: Sensing Transgender (Université de l'Illinois Press, 2018). Il a également publié des articles dans Genders, Études homosexuelles sur les médias et la culture populaire, Études transgenres trimestrielle, Mediekultur, Spectator et le Journal of Homosexualité. Il est régulièrement interviewé par les médias sur des questions liées à la politique, à la culture et aux arts LGBTQ: Keegan apparaît dans l'épisode de Vice Guide to Film sur «New Trans Cinema» et a récemment présenté The Matrix pour sa projection à l'occasion du 20e anniversaire du TIFF Bell Lightbox à Toronto. . Il est également coprésident du caucus Queer et Trans de la Society for Cinema and Media Studies. Son projet de livre actuel, The Edge of the Real: La sensation transgenre et ses formes, examine comment la culture populaire créée par les transgenres a modifié notre sens commun de «réalité».

Gordon Quinn, panéliste sur la diversité dans le cinéma

Gordon Quinn, directeur artistique et membre fondateur de Kartemquin Films, réalise des documentaires depuis 50 ans. Dans son premier film, Home for Life, présenté comme un "documentaire extraordinairement émouvant" de Roger Ebert, il établit la direction de sa vie et de sa carrière. Une narration qui examine la culture au sens large à travers la vie quotidienne de personnes réelles.

Les documentaires de Gordon incluent "Taylor Chain", "The Last Pullman Car", "Golub", "Hoop Dreams", "Vietnam", "Long Time Coming", "Stevie" et "The New Americans". Récemment, il a dirigé "Prisonnier de son passé", "Un homme bon" et "‘63 Boycott", qui a été sélectionné pour l'Oscar. Il était EP sur "The Interrupters", "The Trials of Muhammad Ali", "The Homestretch", "Life Itself", "America To Me" et les films nominés aux Oscars, "Abacus: un petit enfer à la prison", "Edith et Eddie , "et" Minding the Gap. "

Publicité

Militant de longue date des médias publics et communautaires, Gordon a joué un rôle de premier plan dans la création d'ITVS et dans la Déclaration de la meilleure réalisation en matière d'utilisation équitable des réalisateurs de documentaires. Quinn a collaboré avec plusieurs générations de cinéastes dont les films ont remporté de nombreux prix et touché des millions de téléspectateurs.

Samantha N. Sheppard, panéliste sur la diversité dans le cinéma

Samantha N. Sheppard est la professeure adjointe Mary Armstrong Meduski ’80 du département des arts de la scène et des arts médiatiques de l’Université Cornell. Elle écrit beaucoup sur les questions de race, de genre et de représentation au cinéma et dans les médias. Elle est l'auteur du livre à paraître Sporting Blackness: Race, Embodiment et Critical Muscle Memory à l'écran (University of California Press, 2020). Elle est coéditrice des anthologies De Madea à Media Mogul: Théoriser Tyler Perry (University Press du Mississippi, 2016) et Sporting Realities: Lectures critiques sur le documentaire sportif (University of Nebraska Press, 2020). Elle a publié des essais dans Film Quarterly, Cinéma Journal, Journal of Sport History, Journal of Sport and Social Issues, et Black Camera: Une revue internationale et les anthologies LA Rebellion: Créer un nouveau cinéma noir (University of California Press, 2015), et La course et l'impulsion révolutionnaire chez The Spook qui était assis à la porte (Indiana University Press, 2018). Elle a également écrit pour The Atlantic Review of Books.

Brian Johnson, modérateur de la diversité dans le journalisme

Brian Johnson a débuté sa carrière en journalisme en tant que photojournaliste à The News-Gazette à Champaign et enseigne à l'université depuis 1988. Les travaux de Johnson ont été publiés dans le New York Times, le Chicago Tribune, le Washington Post, USA Today, Newsday et d'autres.

Johnson était l'éditeur du livre, C-U dans Seven Plus, une semaine (plus un peu plus) dans la vie de Champaign-Urbana. Il a remporté des prix aux prix Horizon Interactive, aux photos de l'année de la National Press Photographers Association et aux Telly Awards. Son projet multimédia "This Bond" a remporté le prix du meilleur projet créatif de la Faculté de la Division de la communication visuelle de l'Association pour l'éducation au journalisme et à la communication de masse. Son travail actuel utilise le photojournalisme comme méthodologie pour documenter l'invisible dans le visible.

Johnson a reçu plus de 60 récompenses nationales, régionales et nationales pour son photojournalisme, son multimédia et ses vidéos. Johnson a été reconnu pour son enseignement, notamment en tant que chercheur en enseignement du vice-chancelier et membre de l'année du corps professoral de l'Association des papas de l'Université de l'Illinois. Il a été deux fois chef de la division des communications visuelles de l’Association pour l’éducation en journalisme et en communication de masse et vice-président de l’Illinois Press Photographers Association. Il a travaillé au département de journalisme de l'Université en tant que directeur des études supérieures, chef de département adjoint et chef de département.

Publicité

Dr. Janice Marie Collins, membre du panel sur la diversité dans le journalisme

Dr. Janice Marie Collins est professeure adjointe au département de journalisme. Journaliste, documentariste, éditeur numérique, chercheuse et universitaire primée, elle compte plus de 20 ans d'expérience dans le secteur du journalisme et 16 ans d'expérience en enseignement au niveau universitaire. Avant de venir en Illinois, elle a remporté de nombreux prix Emmy, Best of Gannett, Associated Press, NABJ et AABJ pour l'écriture, la production, les reportages, la cinématographie et le montage tout en travaillant dans le top 10 des marchés et réseaux. Elle a également remporté de nombreux prix pour son travail en radiodiffusion étudiante à l'Université de Hampton et à l'Université de l'Illinois.

Ses recherches, son enseignement, ses projets créatifs et ses engagements publics se recoupent au moment de la démarginalisation des individus, des espaces d’apprentissage, du contenu des médias et des structures organisationnelles. Son programme télévisé et sa série Web «Un goût de gullah» ont été récompensés par le prix du meilleur documentaire au Festival international du film Garifuna à Venise, en Californie, ainsi que sa plus récente série d'autoethnographie intitulée «Voyage dans le pays de ma mère: étendre l'effet de la porte en Afrique». a été capturée par la plus grande plate-forme de diffusion en Afrique, la Nigerian Television Authority (NTA), et diffusée sous forme numérique au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada et dans toute l'Afrique. Jane Elliott, éminente activiste et enseignante contre le racisme, a décrit sa première publication de livre, 250 ans et toujours un esclave: S'émanciper avec l'autonomisation centralisée active, comme étant «une excellente lecture!» Et «devrait être une lecture obligatoire pour chaque enseignant de la classe . ”Son deuxième livre, Active Centralized Empowerment (ACE): Enseigner sans frontières, désormais sous contrat, introduit une pédagogie essentielle pour l'inclusion et l'autonomisation qu'elle développe depuis plus de 14 ans. Elle termine également un article multimédia / en ligne sur son récent voyage de retour en Sierra Leone, en Afrique occidentale, à Accra, au Ghana et à Abuja, au Nigéria, où elle a parlé avec des enfants survivants de l'attaque de Boko Haram qui vivent maintenant dans un camp de personnes déplacées.

Janice a reçu le prix national de développement du corps professoral Baskett Mosse et a remporté la deuxième place
en compétition nationale pour «Best in Digital» pour son site d'inclusion-Hearmyvoiceonline.com (AEJMC
2017), première place du concours de la meilleure université à la conférence nationale BEA en tant que coauteur et auteur unique d'études quantitatives pendant deux années consécutives, est membre de Kopenhaver et président de la Fondation du festival international du documentaire pour l'Afrique basée à Abuja , Nigeria et Champaign, Illinois. En tant que facilitatrice professionnelle invitée au laboratoire d'innovation mondiale UnLeash2019 à Shenzhen, en Chine, elle guidera une équipe de conteurs afin de produire des histoires qui aideront à atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies. Janice enseigne des cours audiovisuels et multimédias ainsi qu’un cours multidisciplinaire spécialisé sur le leadership, l’inclusion et la démarginalisation pour la publication numérique. Elle a été intronisée au Temple de la renommée des légendes du basketball féminin de l’ACC pour la Wake Forest University.

Publicité

Abrar Al-Heeti, membre du panel sur la diversité dans le journalisme

Abrar Al-Heeti est journaliste au sein de l'équipe culture de CNET. Née et élevée à Champaign, elle a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en journalisme de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign. Pendant ses études, elle a travaillé pour The Daily Illini et le Centre d'optimisation de la puissance des systèmes électrothermiques. Elle a également été stagiaire à Illinois Public Media et à The News-Gazette.

Dans ses fonctions actuelles chez CNET, Abrar couvre tout, des actualités à la culture de la Silicon Valley en passant par les tendances des médias sociaux. Elle travaille à San Francisco.

Ben Holden, panéliste sur la diversité dans le journalisme

Ben Holden enseigne le droit des médias et les reportages au département de journalisme de l'université de l'Illinois / Collège des médias d'Urbana-Champaign. Il est également membre du corps professoral invité du National Judicial College de Reno, au Nevada. Il était auparavant professeur associé et directeur du Centre national Reynolds pour les tribunaux et les médias de l'Université du Nevada à Reno (UNR). Le Centre est une filiale du Collège national de la magistrature sur le campus de l'UNR. Les services de conseil en médias de M. Holdens incluent des missions dans l’ex-Yougoslavie (Kosovo) pour le compte de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe et du Département d’État américain, afin d’aider les juges, les journalistes et les responsables de l’information à développer la couverture de la presse par les tribunaux. Auparavant, il a exercé le droit au sein du cabinet de droit des médias Cooper, White & Cooper dans la Bay Area et a été rédacteur en chef du Columbus Ledger-Enquirer à Columbus, en Géorgie, dans le journal McClatchy. Il a passé sa carrière journalistique journalistique au Wall Street Journal, où il a finalement été correspondant national des services publics.

Jason Chambers, modérateur en diversité de la publicité

Les antécédents de recherche et les offres de cours de Chambers sont tous basés sur des bases historiques. Il enseigne actuellement une partie d'un cours d'histoire de la publicité, ainsi qu'un cours sur les fondements de la publicité. Il a également conçu un cours sur l'utilisation de la race et de l'ethnicité dans la publicité.

Chambers a présenté ses recherches sur le marché des consommateurs afro-américains aux niveaux national et international. Ses travaux ont été publiés dans des livres et des revues aux États-Unis, en Asie et en Europe. Il a été invité à prendre la parole lors de rassemblements de praticiens et d'universitaires aux États-Unis, au Canada et en Asie. Il est également apparu sur The History Channel pour discuter de questions de publicité et ses opinions ont été sollicitées par divers périodiques, notamment les magazines Forbes et Black Enterprise. Chambers a également été consultant pour des programmes d’histoire de la publicité diffusés à la BBC. En outre, il a consulté des organisations nationales à but non lucratif et des sociétés du Fortune 100, ainsi que des agences de publicité sur des questions de diversité, de stéréotypes et de divers problèmes de consommation.

Publicité

University of Pennsylvania Press a publié son premier livre au début de 2008 intitulé «Madison Avenue et Color Line: les Afro-américains dans le secteur de la publicité». Ce travail approfondi examine les expériences d’emploi et d’entreprise des Noirs dans le secteur de la publicité et leur lutte pour la diversification à la fois l'industrie et la publicité.

Shazzia Khan, membre du panel sur la diversité dans la publicité

Shazzia travaille avec Havas Health and You depuis 15 ans. En 2015, elle a été nommée directrice générale du personnel de l'organisation. À ce titre, elle supervise tous les efforts en matière de ressources humaines, de formation et de développement ainsi que de responsabilité sociale des entreprises dans le monde. En outre, elle collabore avec le PDG mondial de la société sur des projets et initiatives spéciaux.

Elle a obtenu son baccalauréat en administration des affaires de l'Université Hofstra, a poursuivi ses études à l'Université de New York et a commencé à gravir les échelons du monde de la publicité à New York dès sa sortie de l'université. Avant de rejoindre Havas Health and You – et le monde de la gestion des talents – en 2004, elle a travaillé avec les plus grandes agences de publicité du secteur de la gestion des comptes, perfectionnant notamment son travail sur plusieurs grandes marques, notamment Maxwell House Coffee (Ogilvy & Mather), Snapple ( Deutsch) et Jockey International (Gray). Au cours de cette période, elle a également acquis une vaste expérience en développement de nouveaux produits et en lancement mondial.

Shazzia est également bénévole pour l'organisation Developments in Literacy (DIL), qui construit des écoles pour les filles dans les zones rurales du Pakistan, et est membre du conseil d'administration de la NAACP.

Ericka Riggs, membre du panel sur la diversité dans la publicité

L’esprit naturel d’Ericka Riggs est curieux: son désir de voir et d’explorer le monde découle de son enfance passée dans la société gitane. La famille d'Ericka a constamment déménagé tous les trois ou quatre ans. Elle s'est ensuite rendue d'un bout à l'autre du pays, du Texas à New York. Elle a fréquenté bien plus de cinq écoles primaires et deux lycées, puis a obtenu son diplôme d'études secondaires à Paoli, en Pennsylvanie. Ces expériences ont permis à Ericka de mieux comprendre le monde, et elle applique cette mentalité aventureuse à sa vie chaque fois que possible.

Publicité

Dans sa vie professionnelle, Ericka est à la fois architecte et entrepreneur. Elle assume en permanence des rôles qui nécessitent de nombreuses démarches et élabore des programmes à partir de rien. En septembre 2016, Ericka a rejoint le club AD de New York. Elle est actuellement directrice de la fondation et de l'inclusion, rôle dans laquelle elle défend activement, gère et développe des programmes de réserve de talents, des efforts de sensibilisation à la diversité et des expériences culturellement inclusives. , marketing et communauté des médias.

Adrianne Smith, membre du panel sur la diversité dans la publicité

Adrianne est la fondatrice et visionnaire du collectif Can: Diversity Collective, une organisation à but non lucratif créée pour donner aux jeunes de couleur et aux communautés sous-représentées accès à des conférences sur le leadership éclairé dans les domaines de la publicité, du marketing, de la créativité, de l'économie, de l'innovation et de la communication. La technologie. En 2017, elle a lancé la première édition du Collectif Diversity, le Collectif Cannes Can: Diversity (CC: DC), qui offre aux étoiles montantes du secteur de la publicité et de la création l'occasion d'assister et de participer au Festival international de la créativité Cannes Lions. En 2019, elle est entrée dans l’histoire en créant le premier festival autonome Equality, Diversity and Inclusion Beach en 66 ans d’existence. Cannes Lions est l'endroit où le meilleur travail créatif au monde est jugé selon les normes les plus élevées.

Avec plus de 20 ans d'expérience dans l'industrie et le plaidoyer, y compris en tant que directrice exécutive du Centre d'excellence en publicité de l'Université Howard, Adrianne a aidé de nombreuses personnes à atteindre leurs objectifs de carrière personnels et les organisations à atteindre leurs objectifs stratégiques. Ses programmes de formation et de développement ont été le catalyseur du succès de plusieurs directeurs de la publicité. Les diplômés formés à son programme ont reçu de nombreux prix et distinctions, notamment les prix du Lion Cannes.

Publicité

La carrière d’Adrianne a principalement consisté à rendre visible l’invisible en créant des opportunités pour les communautés sous-représentées. Elle a créé et produit des documentaires et des programmes de télévision. Elle a également participé à l'équipe de lancement d'un réseau de sous-télévision numérique. En plus de son travail de plaidoyer, Adrianne est la fondatrice de Vision Corps Media Group (VCMG), une entreprise d’incubation de médias créée pour créer un nouveau contenu pour les médias actuels et émergents.

Lincoln Stephens, membre du panel sur la diversité dans la publicité

Lincoln Stephens est un former publicité Directeur de la gestion de compte (TracyLocke, Martin Retail, Carol H Williams La publicité, TPN et Moroch) sont devenus des défenseurs de l’éducation et des entrepreneurs sociaux. Dans sa carrière professionnelle, Stephensa travaillé avec de grandes marques telles que Frito Lay, Quaker, Pepsi, Cadillac, Hummer, Chevrolet, Western Union, Coca-Cola, McDonalds, Lexus et Moet Hennessy USA.

En novembre 2008, il a décidé de quitter son emploi pour poursuivre sa passion pour le mentorat et a cofondé une organisation à but non lucratif appelée Marcus Graham Project. L'organisation, qui vise à apporter plus de diversité à l'industrie de la publicité par le mentorat, la visibilité et le développement de carrière, a été présentée dans Advertising Age, Black Enterprise Magazine, Savoy Magazine, ainsi que dans CNN et NBC.

De plus, Lincoln a été reconnu comme l'un des 40 leaders du marketing par moins de 40 ans par Advertising Age, des plus grands entrepreneurs du magazine Ebony Magazine âgés de moins de 34 ans, du Minority Business Leader Award décerné par le Dallas Business Journal, de AT & T Game Changer, de la marque Adweek Rising Star Brand et honoré par l'Université de Missouri de la médaille d'honneur du journalisme pour services rendus dans l'industrie des médias.

Pour plus d'informations, visitez le site officiel de l'Université de l'Illinois.

Article précédent: Douze films loués du Festival de Venise


commentaires propulsés par