Les 20 premières mondiales les plus intéressantes du TIFF 2019 | Festivals et récompenses

Les 20 premières mondiales les plus intéressantes du TIFF 2019 | Festivals et récompenses

En-tête tiff primaire

par
Brian Tallerico

4 septembre 2019
|

C’est cette merveilleuse période de l’année, la saison des festivals! Nous avons déjà publié des reportages sur des avant-premières majeures de Venice et de Telluride et nous sommes sur le point de publier des dizaines de pièces de Toronto, y compris des chroniques complètes de «Parasite», «The Goldfinch», «Judy», «Pain and Glory» et beaucoup plus. Nous couvrirons quelques films importants diffusés dans plusieurs festivals, mais nous utilisons habituellement notre avant-première pour nous concentrer sur les premières mondiales du TIFF. De quels films parlerez-vous d'abord à Toronto? Laissez-nous vous guider vers 20 des options les plus intéressantes et revenons pour des revues complètes, des dépêches, des interviews et bien plus encore, à vous, Monica Castillo, Tomris Laffly, Robert Daniels et Vikram Murthi. Tous les synopsis sont une gracieuseté de TIFF.

Publicité

«Mauvaise éducation»

Hugh Jackman, Allison Janney et Ray Romano jouent le rôle principal dans cette comédie dramatique basée sur les faits, réalisée par Cory Finley («Thoroughbreds»), à propos d'un scandale infâme de larcin d'école qui a secoué Long Island au début de l'aube.

“Une belle journée dans le quartier”

Un journaliste blasé (Matthew Rhys) accepte à contrecoeur une mission chez Esquire afin de présenter l’hôte de télévision pour enfants Fred Rogers (Tom Hanks), et rencontre une vision du monde profondément empathique qui change sa vie pour toujours.

"Couleur hors de l'espace"

Dans l'adaptation du réalisateur Richard Stanley de H.P. La nouvelle épouvantable de Lovecraft, un météore tombe à terre et tombe sur la propriété d'une famille de la Nouvelle-Angleterre – son patriarche de plus en plus déséquilibré joué par le seul et unique Nicolas Cage – avec des résultats insidieux, délirants et psychédéliques.

“Dolemite est mon nom”

Eddie Murphy dirige cette pièce d'époque extrêmement divertissante de Craig Brewer («Hustle & Flow») avec son tour hilarant et raffiné en tant que comédien Rudy Ray Moore, qui est devenu une légende à la mi-vie avec son personnage étrange de Blaxploitation des années 1970, Dolemite.

"L'ami"

Basé sur le primé Écuyer article du même nom, un homme (Jason Segel) met sa vie en suspens pour s'installer dans la maison familiale de ses meilleurs amis (Dakota Johnson et Casey Affleck) et les soutenir dans le diagnostic d'un cancer en phase terminale.

"Le chardonneret"

Theo Decker (Ansel Elgort) n'avait que 13 ans lorsque sa mère mourut dans un attentat à la bombe dans un musée, lui envoyant une odyssée de chagrin et de culpabilité, de réinvention et de rédemption. À travers tout cela, il conserve un espoir tangible de ce terrible jour: une peinture inestimable représentant un oiseau enchaîné à son perchoir, Le chardonneret. La dernière de John Crowley («Brooklyn») est basée sur le roman à succès de Donna Tartt.

Publicité

"Avidité"

Michael Winterbottom, favori du festival, incarne l'industrie de la mode rapide dans cette farce cinglante sur l'inégalité grotesque entre un milliardaire de la vente au détail (Steve Coogan) et les ouvrières du vêtement qui travaillent sur sa ligne de vêtements à la mode.

"Harriet"

Cynthia Erivo, acteur primé à Broadway et actrice de Broadway, interprète le film biographique inspirant de Kasi Lemmons sur la célèbre abolitionniste Harriet Tubman.

“Hope Gap”

Un couple à jamais (Annette Bening et Bill Nighy) décrypte les nombreuses complications de la scission, dans le drame dramatique du scénariste-réalisateur nominé aux Oscars William Nicholson.

“Comment construire une fille”

Une adolescente de la classe ouvrière (Beanie Feldstein) essaie de se réinventer en tant que critique de musique londonienne branchée dans ce récit non conventionnel d’âge moyen basé sur le roman semi-autobiographique de l’auteur britannique Caitlin Moran. Mettant également en vedette Chris O'Dowd, Emma Thompson et Paddy Considine.

“Jojo Rabbit”

Taika Waititi dirige un casting émouvant – comprenant Sam Rockwell, Scarlett Johansson, Rebel Wilson, Thomasin McKenzie et le nouveau venu Roman Griffin Davis – dans cette satire audacieuse, touchante et comique sur un jeune garçon allemand qui découvre une jeune fille juive cachée dans sa maison. consulte son meilleur ami imaginaire, Adolf Hitler (Waititi).

“Juste pitié”

Michael B. Jordan, Jamie Foxx et Brie Larson figurent dans la puissante histoire vraie de l'avocat formé à Harvard, Bryan Stevenson (Jordanie), qui se rend en Alabama pour défendre les sans-droits et les condamnés à tort, y compris Walter McMillian (Foxx), un homme condamné à mort malgré les preuves prouvant son innocence. Bryan se bat sans relâche pour Walter avec le système mis en place contre eux. Du réalisateur Destin Daniel Cretton, basé sur le livre de Stevenson.

Publicité

"Couteaux sortis"

Le réalisateur Rian Johnson («Star Wars: Le dernier Jedi», «Looper») réunit les acteurs suivants: Daniel Craig, Toni Collette, Jamie Lee Curtis, Ana de Armas, Chris Evans, Don Johnson, Michael Shannon et LaKeith Stanfield. – dans ce whodunit intelligent à propos d'un célèbre détective du sud (Craig) qui s'associe à la police locale pour enquêter sur un groupe de suspects excentriques à la suite du meurtre d'un riche romancier policier (Christopher Plummer).

"Lucy dans le ciel"

Après son retour sur terre, une astronaute obsessionnelle (Natalie Portman) commence à s'interroger sur sa place dans l'univers – y compris ses relations avec son gentil mari (Dan Stevens) et son équipier séduisant (Jon Hamm) – dans le premier long métrage du célèbre acteur Noah Hawley («Fargo», «Légion»).

"Amour ordinaire"

Liam Neeson et Lesley Manville forment un couple de longue date confronté à un diagnostic de cancer susceptible de changer la vie, dans ce drame écrit par le dramaturge irlandais du Nord, Owen McCafferty.

“L'histoire personnelle de David Copperfield”

Le réalisateur Armando Iannucci («La mort de Staline») apporte son esprit sardonique – et une distribution remarquable comprenant Dev Patel, Tilda Swinton, Hugh Laurie, Gwendoline Christie, Peter Capaldi et Ben Whishaw – au roman autobiographique classique de Charles Dickens.

"Radioactif"

Inspirée du roman graphique primé de Lauren Redniss, la biographie biographique de Marjane Satrapi ("Persépolis") met en vedette Rosamund Pike dans le rôle de la chercheuse Marie Curie, lauréate du prix Nobel de recherche, soulignant les découvertes révolutionnaires qu’elle a faites avec son mari, Pierre (Sam Riley).

«Fièvre de la mer»

Une étrange créature rencontre un chalutier partant dans ce film de genre magistral de la réalisatrice irlandaise Neasa Hardiman qui exploite les mystères de la mer pour amplifier les horreurs potentielles de l'inconnu.

“Synchronic”

Les ambulanciers paramédicaux de la Nouvelle-Orléans, Steve (Anthony Mackie) et Dennis (Jamie Dornan), tombent sur un complot étrange impliquant une série de morts liées à la drogue, dans Justin Benson et Aaron Moorhead ("Spring", "The Endless") film.

“La vraie histoire de la bande de Kelly”

Un récit fictif de la vie et des crimes du tristement célèbre hors-la-loi australien du 19ème siècle, Ned Kelly, basé sur le roman primé par Peter Carey Booker. Avec Russell Crowe et Nicholas Hoult.

Publicité

Article précédent: Telluride 2019: Kitty Green dans son thriller précédent, The Assistant


commentaires propulsés par

Laisser un commentaire