King-Size Summer amènera le cinéma de Stephen King au Alamo Drafthouse – / Film

king-size summer

été king-size

Stephen King Les adaptations de films connaissent actuellement une certaine résurgence, mais elles ne sont pas nouvelles. Les adaptations de King sont en plein essor depuis le tournage de Brian De Palma Carrie en 1976, donnant lieu à de véritables grands films – et à d’autres moins bons au fil des ans. Pour célébrer la sortie imminente de la dernière adaptation de King, Ce chapitre deux, la Alamo Drafthouse est sur le point de lancer quelque chose qu'ils appellent King-Size Summer. Le programme projettera plusieurs films de King sur grand écran, un projet qui attirera certainement les fans de King de très loin.

King-Size Summer

Ça doit être sympa de vivre près d’un Alamo Drafthouse! Je suis dans la région de Philadelphie, ce qui signifie que je reçois merde. Mais vous avez de la chance à Austin (et dans certains cas, à New York et à San Francisco), vous vous régalerez. À partir de juillet, Drafthouse donne le coup d'envoi à King-Size Summer, décrit comme un programme du mois du Terror mardi à Austin et culminant avec la projection nationale de quatre films dans toutes les villes d'Alamo Drafthouse. Le public pourra assister à un été King-Size. de terreur sur grand écran une fois de plus. "

«Nous sommes fous d’anticipation Ce chapitre deuxAfin de faciliter l’attente, nous revenons sur certaines de nos adaptations préférées de Stephen King », a déclaré Sarah Pitre, directrice principale de la programmation et des promotions. «Ces projections fourniront un compte à rebours effrayant jusqu'au dernier chapitre d'une de ses œuvres de fiction les plus appréciées. De plus, c’est une excellente occasion de développer notre tolérance à la peur avant que nous ayons peur de nous Ce chapitre deux! "

La gamme comprend l'original Pet Sematary, Carrie, la brume, et plus. Même Overdrive maximum, le seul et unique film que King a lui-même réalisé, sera inclus. King a mis en avant le concept de l'été King-Size sur Twitter et a pris le temps de souligner à quel point son travail de réalisateur solo était terrible.

La liste complète, avec des informations sur l'emplacement des projections, est présentée ci-dessous. Et si quelqu'un de Drafthouse lit ceci, veuillez ouvrir un emplacement à Philadelphie avant que je ne sorte de mon esprit avec jalousie.

SPECTACLE D'HORREUR (Alamo Drafthouse-wide)

Anthropologie horreur des années 1980 destinée à mettre fin à toutes les anthologies d’horreur des années 1980, CREEPSHOW est un festival de pop art qui déborde de zombies pour personnes âgées, de mauvais pères, de bêtes fourrées, de danses disco, de zones de guerre de blattes et de Stephen King qui se transforme en plante.

OVERDRIVE MAXIMUM (Alamo Drafthouse-wide)

MAXIMUM OVERDRIVE est la retraite ultime de Stephen King dans un excès total, un aperçu sauvage du plus profond et des plus étranges caprices du maestro de l’horreur. Le roi dirige le roi! Un gobelin vert en plastique vole la vedette! Préparez-vous à être THUNDERSTRUCK! Tournoyant entre une action à haut indice d'octane, une effusion de sang macabre et un humour débile, c'est un bûcher de pétrole explosif de F-U-N.

L'HOMME QUI COURT (Alamo Drafthouse-wide)

Basé sur une nouvelle de Stephen King (Richard Bachman), ce film d’action sci-fi violent et légitimement drôle est un classique sous-estimé des années 80.

SOUTENEZ-MOI (Alamo Drafthouse-wide)

Basé sur la nouvelle de Stephen King, le film de Rob Reiner sur la tristesse liée à la fin de l’innocence de l’enfance conserve encore une résonance émotionnelle des décennies plus tard. Divertissant, émouvant, magnifiquement filmé et agi naturellement, STAND BY ME est l’un des regards les plus sans prétention sur ce terme trop souvent utilisé pour parler de «la majorité».

CARRIE (Brooklyn, Yonkers)

Grâce à Stephen King et Brian DePalma, le bal de promo est passé du symbole du bonheur à un paysage hideux de la mort. CARRIE est un type particulier de chef-d’œuvre horreur qui ne se produit qu’une fois tous les deux mille ans.

CHRISTINE (Austin, Brooklyn)

CHRISTINE est l’assaut à outrance de John Carpenter contre la sentimentalité du passage à l’âge adulte sous la forme d’un film sur la voiture tueuse. Adapté du roman de Stephen King et donnant l’impression qu’il occupe une ville à HALLOWEEN depuis Haddonfield, cet épouvantail déchirant se joue comme une compilation des plus grands succès de leurs carrières respectives.

La moitié sombre (Austin)

Basé sur le roman méta-alimenté de King et réalisé par la légende de l’horreur Romero (DAWN OF THE DEAD), THE DARK HALF est une plante grimpante intelligente et négligée de l’ère pré-SCREAM.

LA ZONE MORTE (Austin)

Une superpuissance entre le réalisateur David Cronenberg (THE FLY) et Stephen King semble être un rêve impossible. Mais c'est arrivé. Et c’est génial.

ALLUME FEU (Austin)

Quel que soit le scénario avec lequel vous commencez, tous les films avec la star de PATTON, la star d’APOCALYPSE NOW et la star de E.T. – tous dirigés par le gars qui a fait la classe de 1984 – va se révéler assez merveilleux. Quel avantage donc d'avoir une adaptation whackadoo Stephen King.

LE MILE VERT (Austin)

Basé sur le roman en série de Stephen King, THE GREEN MILE, nominé aux Oscars, est un film dense et passionnant qui suscitera l’introspection et la réflexion sur ce que signifie mener une vie réellement épanouissante.

La brume (Austin)

Un merveilleux mélange d'horreur, de paranoïa et de créatures visqueuses avec des créatures gluantes, et un commentaire sur la terreur inhérente d'être juste dans une épicerie. C’est aussi un véritable joyau et l’une des plus mauvaises adaptations de Stephen King au cinéma. Avec des performances scéniques de Tom Jane et Marcia Gay Harden – ainsi que des araignées acides, un calmar géant et des bêtes à pattes qui auraient fait hurler Salvador Dali – THE MIST ne craint jamais d'être méchant petit morceau de carburant de cauchemar.

SEMATAIRE PET (Austin, Brooklyn)

L’adaptation originale de la méditation sur le chagrin de Stephen King, écrite par King lui-même et dirigée par Mary Lambert, est déchirante, horrible et touchante. PET SEMATARY résume ce que nous ressentons tous vis-à-vis de la mort – c’est «pas juste».

REPAS DE SOMMEIL (Austin, San Francisco)

Rempli de carnages sanglants, d’effets spéciaux époustouflants et d’un flot incessant de folie, SLEEPWALKERS est la fête ultime de la WTF dans la filmographie de Stephen King. C’est génial.

Messages sympas de partout sur le Web: